Le crabe vert

Publié le par Johann

Bonjour à tous.

 

Aujourd’hui, présentation d’un appât les plus utilisés et donc incontournable pour la pêche en  surfcasting, et nottament pour traquer les grosses dorades: le crabe vert.

 

C’est une espece tres implanté en Europe. Il est donc tres facile à ramasser pour ses parties de pêche, mais aussi tres souvent disponible à la vente dans les boutiques.

Le crabe vert

Ce mollusque dont le nom scientique est Carcinus aestuarii Nardo, possede d’autres petits noms : Crabe enragé, Favouille.

Comme son nom l’indique, son corps est le plus souvent de couleur verdatre, mais il peut également être de couleur jaunâtre ou rosée. Il mesure en général 4 à 5 cm de large. Certains peuvent atteindre des tailles de plus de 8cm.

 

Les mois de Septembre et Octobre sont particulierement intéressant pour la pêche avec cet appât car les belles memeres sont plus présentes en plage, mais c’est un appât qui fonctionne toute l’année, il suffit que le poisson soit dans le secteur...

Je lutilise également souvent lors de mes sorties en digues, et il permet également de faire de belles prises.

 

Voila les renseignements sur cet appât :

  • Attractivité : C’est un appât super attractif pour les daurades, et il permet en général de sélectionner les gros spécimens. Le loups en sont également friand car ils en ont souvent dans l’estomac, mais je n’en ai jamais fait avec cet appât.
  • Récolte : Tres facile à ramasser, dans les entrées de ports, mais surtout dans les étangs où l’on peut les ramasser facilement à la main.
  • Prix : Peu cher à l’achat, et facile à trouver. Le prix est souvent de 0.20 à 0.30 € pice, soit 3€ la dizaine. De plus, c’est un appât qui dure longtemps et qu’on peut donc garder un moment dans l’eau sans le changer.
  • Eschage : Plusieurs techniques. Tout d’abord de montage Wishbone avec 2 hamecons piqués au cul du crabe. Ensuite le montage que le prefere avec un gros hamecon piqué entre les pattes et la hampe qui revient sous le ventre, il suffit ensuite de bien ligaturer afin de maintenir fermement l’hamecon. Cette technique permet de garder le crabe vivant, ce qui est un plus je trouve.
  • Conservation : ces crabes résistent tres bien. Le mieux est de les placer dans un petit aquarium ou une grosse boite, avec un fond d’eau de 10cm, quelques cailloux qui leur permet de sortir de l’eau et enfin un bulleur pour oxygéner l’eau.

Pour résumé, c'est un super appât, peu cher et facile à trouver pour ceux qui ont le temps de les ramasser, il permet également de faire de belles pêches en sélectionnant les belles prises... Le mois de Septembre arrive et les grosses daurades aussi, pensez donc à mettre un crabe au bout de vos lignes...

 

Merci pour la visite sur le blog, en espérant que cet article vous aura renseigné sur cet appât, et @ une prochaine sur le blog !!

Publié dans Appâts

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le corse 29/08/2015 21:55

Si tu peux conserver tes crabes exemple un aquarium tu les nourrir a la moule et après les effluves quand tu les coupes en deux du caviar pour la dodo

Le corse 28/08/2015 14:47

Ok as tu déjà attrapé des crabes mou?

Johann 28/08/2015 19:24

Attrapé non, mais il m"est arrivé d"en acheter quelques uns plus mou que les autres. Je pense qu"ils venaient de muer, et que la coquille était en train de se solidifier (Cela prend souvent environ 4 jours pour que la carapace revienne)

Le corse 26/08/2015 21:48

J ai lu que c était que les femelles qui mue ? C est vrai ou non à plus

Johann 27/08/2015 19:02

Normalement tous les crabes muent pour pouvoir grandir, que ce soit des mâles ou des femelles.

Le corse 25/08/2015 19:41

Je confirme très bon appât par contre je sais qu il existe des crabes qui mue a une certaine période et cela c est de la bombe mais très rare a en trouver malheureusement pour le loup c est meilleure la moitié de crabe a prestu

Johann 26/08/2015 15:10

Les crabes muent tous, cela leur permet justement de pouvoir grandir. Puis la coquille se durcit de nouveau, jusqu'à la prochaine mue...
Ils sont en effet plus vulérable à ce moment là et les dorades raffolent des crabes en période de mue...

Meeci pour l'astuce du crabe coupé, je testerais un jour de mee un peu agitée... ;)

Philippe 25/08/2015 12:39

Merci pour cet article qui évoque une question à laquelle je n'ai toujours pas de réponse.
Lorsque dans ma jeunesse je pêchais la daurade au bouchon lumineux la nuit, le crabe était un des meilleurs appâts, et il arrivait très fréquemment de pêcher aussi des loups (et de belle taille).
Je ne pratique plus que le surfcasting, je n'ai jamais touché un loup avec le crabe alors qu'effectivement leurs estomacs en sont très souvent remplis???
La façon dont cet appât est présenté en surfcasting ne leurs convient pas mais pourquoi? je n'en ai pas la moindre idée. C'est d'autant moins compréhensible que c'est un appât vivant (ou semi comateux après le lancer).
En tout cas pour les daurades c'est super et ça évite d'être enmerdé par les médaillons.

Johann 26/08/2015 15:07

Je n'ai également jamais compris pouquoi les loups modent rarement aux crabes alors qu'ils en ont souvent dans le bide... Peut-être qu'il faut les couper en 2 comme le dit "Le Corse" ou bien il faut être chanceux... A la fois, je sors rarement en coup de mer, et les rares fois où j'y suis allé je n'ai pas mis de crabes au bout de ma ligne...